- Les 5 questions techniques posées… à la K-Ryole

Retour

7 mars 2019

Peur d’être parfois incomprise, la K-Ryole tient à s’exprimer. Nous sommes allés à sa rencontre faire un top 5 des questions techniques qui vous trottent par la batterie.

 

 

 

Le bruit court que tu aurais besoin d’un vélo électrique pour fonctionner. Vrai ou faux ?

 

« Alors non. Pas du tout. En fait, c’est même tout le contraire : je peux tracter jusqu’à 250 kg et, ce, avec le plus lambda des vélos ! » – se défend t-elle.

 

« Le problème, c’est que la majorité des personnes pensent à la législation des vélos et des triporteurs, avec sa limite à 250 watts. Seulement, lorsque j’ai été pensée par mes fondateurs, Gilles et Nicolas, mon caractère unique était justement mon système d’intelligence embarquée. C’est à dire que je ne pousse pas mon acolyte le vélo… mais je ne le ralenti pas non plusLaurent – le responsable mécanique – parle toujours de moi en disant que mon rôle est « d’effacer ma charge ». Il a bien raison. C’est grâce à ma technologie que je peux multiplier par 12 la puissance fixée par la loi de mon cousin le triporteur. »

 

 

Impressionnant ! Mais alors comment ton système d’intelligence embarquée fonctionne t-il ?

 

« Ma base, c’est un châssis bien pensé. Tout d’abord, on y retrouve mes quatre batteries en dessous. Elle permet une autonomie de 70 kilomètres. C’est le double d’un triporteur et l’équivalent… d’un Paris-Chartes à vol d’oiseau. Ça m’étonnerait qu’il y ait des routards assez courageux pour effectuer cette distance tous les jours mais, dans le doute, c’est possible. Juste à côté se trouvent également mes deux moteurs de 1500 Watts ; placés dans chacune de mes roues. »

 

« Ensuite, c’est mon timon qui possède le système de capteurs. Je vais ainsi pouvoir prendre conscience de la vitesse du cycliste en temps réel et le suivre, sans qu’il n’ait à forcer. Vous savez que, grâce à ce système, une petite fille peut tracter plus de 3 fois le poids de son papa ? »

 

 

J’ai passé quelques jours aux côtés de l’équipe qui gère ta chaîne de production. Tu as l’air sacrément bien encadrée !

 

« Diego, Ugo, Loïc, Benoît, Louis, Imène… Tous ont été les moteurs de mon amélioration ! J’en suis d’ailleurs à mon cinquième modèle. Grâce à eux, je m’améliore tous les jours : de l’accélération au freinage, du virage à la ligne droite ou encore de la pente à la montée. »

 

« C’est aussi une belle histoire parce qu’il y a de plus en plus d’acteurs qui me soutiennent. Par exemple, le parrain du Réseau Entreprendre 92 (précise Marie, assistante de direction). Grâce à l’expérience de M. Guise chez Renault, l’équipe a pu visiter les usines du constructeur, échanger avec les employés (et réciproquement) afin de m’industrialiser hyper facilement. Le mieux ? Tous les curieux peuvent venir voir comment je suis conçue. C’est l’avantage que je sois prototypée, produite et assemblée en France : pour découvrir les coulisses, il suffit de se rendre à Ivry sur Seine (94200). »

 

 

En parlant de la production, j’ai une petite curiosité. Pourquoi as-tu été dimensionnée en 80×120 ?

 

« Initialement, l’équipe a réfléchi à une largeur qui me permet de circuler partout en milieu urbain. Les pistes cyclables, le stationnement sur les trottoirs… 80 centimètres étant la norme pour les personnes à mobilité réduite, l’idée a été validée par La Poste. Si ça, c’est pas penser logique(stique) ! »

 

« Du point de vue de la longueur, c’est plutôt une question de design et d’harmonie qui s’est posée… le deux-tiers par un-tiers étant un standard. 120 centimètres, c’est aussi pour moi l’occasion de porter un maximum d’objets encombrants. Par exemple, pour les fêtes de Noël, j’ai aidé Bricorama à transporter des sapins. Eh oui, même pas peur ! »

 

 

Quel exploit ! D’ailleurs, j’ai cru comprendre que l’adaptabilité c’était une autre de tes qualités. Tu m’en dis plus ?

 

« Bien déjà, j’adore être personnalisée ! Thomas, le directeur artistique, fait en sorte que je représente bien les marques avec de magnifiques habillages qu’il appelle « covering ». En orange pour les couleurs de Franprix, en fruits et légumes pour Intermarché… Je suis toujours l’objet de compliments bienveillants. »

 

« Il faut dire que c’est pas tous les jours que l’on croise des remorques comme moi ! Pourtant, ce serait bien arrangeant. Vous imaginez si je pouvais être présente pour toute la logistique du dernier kilomètre ? Ce serait donner un joli coup de pouce à l’environnement. »

 

« Il n’y a pas longtemps, j’ai doublé un utilitaire léger qui était coincé depuis 2 heures dans les bouchons. Guerric et Marie, les commerciaux, adorent vanter mes côtés pratiques comme la facilité de rouler en zone urbaine ou encore de se garer. Les coûts sont divisés par 10 comparés à un utilitaire léger, grâce aux gains de temps et d’argent réalisés. »

 

« Enfin, depuis mes débuts – il y a trois ans – j’ai bien grandi niveau design. Maintenant, je peux répondre à plein de besoins différents. Je fais de la livraison de colis pour La Poste et Chronopost avec mon module 100% sécurisé. Je sais également conserver les aliments avec le module réfrigéré qui a fait ses preuves pour Goukitok. Je peux aussi passer en mode Pick Up pour livrer les plus grands colis comme ceux de Leroy Merlin. Mon équipe est vraiment à l’écoute des clients pour faire de moi une remorque 100% modulable. Notre défi actuel ? Faire de moi l’outil le plus pratique des chantiers ! »

 

 

Merci K-Ryole pour ton temps et ton énergie ! Je laisse tes coordonnées pour que les curieux puissent s’intéresser au projet de plus près et je te souhaite une très bonne continuation ; toujours dans ton élan d’innovation !

 

 

K-Ryole

46 Bis rue Robert Degert, 94200 Ivry sur Seine

06 65 67 72 36

Du lundi au vendredi, de 9h à 18h